Le Dr Bach et les élixirs floraux

Le Dr Bach et les élixirs floraux

Quand on parle des fleurs de Bach, certain pourrait penser à un Opéra de Johann Sébastien. Et bien non.

Ce Bach là c’est Edward, un brillant médecin britannique né le 24 septembre 1886.

Il fût bactériologiste, immunologiste, homéopathe, chirurgien et membre du collège royal de chirurgie.

Il remarqua la grande différence dans la manière dont chacun était atteint par son mal, et comment les réactions et les émotions du malade affectaient en fait le cours, la gravité et la durée de la maladie.

Il se rendit compte que « ce que nous nommons maladie est une manifestation ultime produite dans le corps, le résultat final de forces profondes agissant à long terme ».

Pour Bach passer d’un état où l’on est pas tout à fait nous même, à un état où l’on est pleinement nous même, réalise la guérison.

Il pensait en effet, que les différentes pathologies physiques affectant l’être humain étaient liées à un déséquilibre émotionnel (stress, peur, solitude, tristesse, hypersensibilité…)

Il consacra alors sa vie à la recherche et la conception de remèdes naturels et vibratoires à partir de fleurs sauvages.

C’est alors que naitront les 38 « Fleurs de Bach »

 

« La médecine des fleurs est la médecine de l’âme » E. Bach

 

C’est quoi un remède vibratoire ?

 Contrairement aux huiles essentielles, il n’y a pas de molécule chimique dans les élixirs floraux, c’est l’empreinte végétale, vibratoire d’une fleur qui est transmise dans l’eau.

Sans rentrer dans des explications techniques trop indigestes, il faut savoir, à l’instar du pouls, que chacune de nos cellules, chacun de nos organes est animé par une pulsion qui peut être considérée comme une ondulation, qu’on appellera un « vibrato ».

L’image de cette ondulation est celle d’une fonction parabolique avec des périodes.

Lorsqu’un trouble, une affection se déclare, le « vibrato » normal d’un organe perd sa régularité.

Le remède vibratoire va donner l’impulsion suffisante pour rétablir la bonne période, il devra donc posséder une période identique à l’organe sain.

Ça va vous suivez toujours ?

 

L’action de ces remèdes est donc physique alors que celle des huiles essentielles ou des plantes médicinales est chimique.

Les élixirs aideront alors à équilibrer les différents plans , physique, émotif, mental et spirituel.

 

Les 38 Fleurs de Bach

 Edward a regroupé ses fleurs en 7 groupes.

Les voici.

 

Groupe 1 : LA PEUR

  • HÉLIANTHÈME:

 Élixir de situation de crise.

Affolement intérieur, panique. Peur bien définie que l’on peut nommer (peur de la mort, peur du loup, peur de l’abandon,…)

– Remède d’urgence, élixir ponctuel. Va développer le courage et la force de volonté.

Permet de rester calme et centré.

Courage

 

  • MIMULUS / MUSCADE :

Peurs concrètes, phobies qui ont pour objets des situations de la vie quotidienne.

– Élixir de la sécurité. Amène la compréhension de l’autre.

Libération de ses émotions intenses.

 

  • PRUNUS :

 Crise de nerfs, hallucination, perte de moyen, état intérieur obsessionnel.

Peur de perdre le contrôle et la raison et de commettre un acte contre sa volonté.

– Élixir qui va permettre de gérer nos parts d’ombre et de retrouver calme et sang froid. Il va permettre de prendre du recul face à une situation et de retrouver paix et force intérieure.

Calme mental, paix de l’âme.

 

  • LE TREMBLE :

Peurs, angoisses indicibles et inconscientes qui peut susciter des tremblements. Angoisse de prémonition. Peut basculer dans un état dépressif.

– Élixir de sécurité, de confiance, il apporte courage pour faire face à l’inconnu et développe un sentiment de sécurité et de protection face au danger.

(Penser au tremble pour les enfants sensibles à leur imaginaire)

Compréhension et acceptation de l’inconnu.

 

  • MARRONNIER ROUGE :

Peur pour l’autre. Se met dans la peau de l’autre et peut par un soucis excessif, faire naître la peur chez l’autre.

Tendance à trop s’impliquer dans la vie des êtres qui lui sont chers. Projette ses pensées négatives sur les autres.

– Cet élixir aide à changer de schéma mental de pensée et supprime l’inquiétude et la crainte du pire. Développe la confiance à laisser chacun vivre ses propres expériences.

(Élixir de tempérament)

Confiance en la vie.

 

Groupe 2 : L’HYPERSENSIBILITÉ AUX INFLUENCES ET AUX IDÉES

 

  • AIGREMOINE:

Masque, cache au autres leurs vrais sentiments. Malgré une apparence joviale, calme, ce sont des personnes tourmentées. Cachent leur sensibilité et leur souffrance intérieure sous un masque d’insouciance et de gaieté.

Évitent souvent d’être seules pour ne pas être confrontées à leurs problèmes.

Élixir de tempérament.

Pour s’accepter et se montre tel que l’on est et permettre de s’exprimer pleinement et ouvertement.

Joie intérieure, acceptation.

 

  • CENTAURÉE:

Recommandé aux personnes timides, dociles, passives, de nature soumise qui cherchent la force de la personnalité d’autrui plutôt qu’en elle même. Soucieuses de plaire, elles veulent aider les autres. Ont du mal à dire non et à mettre des limites.

– Apprendre à dire « oui » à soi-même et non aux autres. C’est un élixir qui permet de faire émerger sa propre personnalité et de développer son autonomie.

Autodétermination, force de caractère.

 

  • NOYER:

 Sensibilité aux influences extérieures et aux changements.

Élixir du changement (déménagement, rupture, dent qui pousse, puberté,…)

– Appelé aussi « brise lien », il aide à se débarrasser des liens du passé et des vieux schémas qui freinent l’évolution ou le « pas en avant ». C’est un élixir qui permet de rester centré sur soi même indépendamment des changements.

Libération des liens du passé, protection.

 

 

  • HOUX:

Pour tous les états profondément négatifs : colère, jalousie, envie, suspicion, revanche …

S’adresse à celui qui est enfermé dans les passions inférieures de haine et de jalousie qui se traduisent pas des comportement destructeurs et violents.

– Élixir de paix et de pardon. Il facilite l’expression de l’amour désintéressé et la capacité à penser avec le cœur.

La colère est souvent une protection qui masque autre chose, c’est une grande énergie de transformation. Pour l’enfant, il permet de maîtriser sa fougue.

Amour, harmonie intérieure.

 

Groupe 3 : LA SOLITUDE

 

  • VIOLETTE D’EAU :

Personnes réservées dont l’attitude indépendante, distante est perçue par les autres comme fière, hautaine et condescendante. Personnalité développée qui ne sent pas le besoin de se mêler aux autres. Quand les autres la mettent sur un piédestal, elle a du mal à y redescendre. Ne se mêlent pas des affaires des autres et refuse qu’on se mêle des siennes.

–  Cet élixir facilite l’empathie, le partage et la communication avec les autres dans une attitude simple et humble.

Calme, sagesse, humilité.

 

  • IMPATIENTE:

Pour ceux qui sont pressés en toute chose, qui ne supportent pas les contraintes et qui sont intolérants à l’égard de ceux qui ne sont pas au même rythme qu’eux.

Stressé car doit s’adapter aux autres qui sont trop lents à ses yeux.

Irritabilité, agacement, agitation. Personne explosive qui s’épuise vite.

– Il apporte la tranquillité d’esprit, le relâchement des tensions mentales et physiques et la capacité à utiliser une grande réserve d ‘énergie à bon escient.

Compréhension de l’autre et de sa différence.

Patience et bienveillance.

Douceur, patience, indulgence.

 

  • BRUYÈRE :

 

Personne qui souffre d’un sentiment de solitude et qui est uniquement concernée par sa vie et par ses problèmes.

Égocentrique, elle ne supporte pas être seule. Pompe l’énergie et « l’air » des autres, que la trouve énervante. Souvent très bavarde et craintive, elle a constamment besoin de l’attention d’autrui.

 – Cet élixir développe l’écoute et l’intérêt pour les autres ainsi que la sollicitude. Permet de s’oublier un peu en donnant le sens de l’altérité.

Tranquillité, écoute.

 

 

Groupe 4 : L’ABATTEMENT ET LE DÉSERPOIR

 

  • MÉLÈZE :

Manque de confiance en soi. Se sent inférieur aux autres. Ne se pense pas capable. Certitude que ça ne marchera pas. « J’ose pas ». Accepte dès le départ ses limites se privant ainsi d’expérience. Résignation, dévalorisation.

Ne tente pas par peur de l’échec.

– L’élixir de l’estime de soi, de la créativité, de l’audace. Permet de débloquer une idée limitée qu’on peut avoir de soi même. Stimule la capacité à prendre des risques en se détachant de la peur d’échouer.

Confiance en soi.

 

  • PIN SYLVESTRE :

 Culpabilité, scrupules, responsabilités mal assumées. Perfectionniste qui pense toujours qu’il aurait pu mieux faire et qui se sent accablé par le sens du devoir. Endosse souvent la responsabilité des autres.

– C’est un élixir qui permet de reconnaître ses erreurs avec humilité et de se pardonner. Acceptation de sa responsabilité.

Acceptation, repentir, compréhension.

 

  • ORME :

Conseillé aux personnes très responsables, voyant clairement leur vocation mais qui se sentent momentanément débordées et accablées par leur tâche. Personne très compétente qui ne sait pas déléguer, qui ont parfois l’impression de ne pas pouvoir y arriver.

– Permet de trouver la confiance en soi et d’accepter d’avoir une juste responsabilité à l’égard de son environnement. Il favorise le discernement et la capacité d’engagement d’une manière équilibrée. Nous libère d’une impression d’impuissance.

Force, responsabilité

 

  • CHÂTAIGNIER:

Grand élixir de la dépression, il aide à traverser les moments difficiles de la vie, à surmonter les épreuves.

Sentiment d’abandon, « je suis au fond du trou mais je veux m’en sortir ».

Personne qui peut cacher sa dépression à son entourage.

– Redonne de l’espoir lorsqu’on a le sentiment d ‘être seul dans une impasse ou dans les ténèbres. Permet de retrouver son encrage intérieur.

Libération, transformation.

 

  • ÉTOILE DE BETHLÉEM :

Chagrin, blessure liée à un choc récent ou passé qui a encore un impact.

(également  èAnesthésie = choc physique).

– L’étoile de Béthléem apporte calme et réconfort et facilite le recentrage après un choc, un chagrin ou une mauvaise nouvelle passé ou présent.

Facilite la libération des énergies bloquées suite à un traumatisme. C’est un harmonisant de grande valeur.

Paix, réconfort.

 

  • SAULE :

Celui qui râle tout le temps, toujours la faute des autres. Personne susceptible qui s’apitoie sur elle même, qui se sent humiliée et insatisfaite ou qui renvoi la responsabilité de ses difficultés sur les autres avec un fort sentiment d’injustice. Souvent d’un humour caustique, elle en veut à l’autre pour sa bonne humeur.

 – Permet de surmonter le blâme, l’amertume et le ressentiment. Aide la personne à diriger sa vie plutôt qu’à en être la victime et à prendre conscience de sa responsabilité face à toute situation et à agir avec une énergie renouvelée et créative.

Acceptation de ses responsabilités, prise en charge.

 

  • CHÊNE :

Personne qui veut toujours assumer plus qu’elle ne peut, s’obstinant jusqu’à l’épuisement. Sérieuse, forte, patiente, elle estime que la vie est un combat incessant qui demande effort et persévérance.

 –  Élixir du « burn out ».

Il développe la capacité à lâcher prise et à déléguer.

Plus de joie de vivre et plus à l’écoute de ses envies, de ses besoins personnels.

Reconnaissances de ses limites, lâcher-prise.

 

 

  • POMMIER SAUVAGE :

Conseillé aux personnes intoxiquées par l’idée de pureté, de propreté, qui se sentent souillées de l’intérieur, comme intoxiquées ou contaminées et qui se focalisent sur les petits défauts extérieurs.

Souvent maniaque, à peur des microbes.

Peut avoir un sentiment de honte et de dégout de soi.

– Il propose un nettoyage aussi bien physique que psychique. Il redonne le sens de la mesure lorsque les pensées se focalisent sur des choses insignifiantes et élimine les obsessions concernant les impuretés. C’est un élixir qui favorise l’acceptation de soi même et la reconnaissance de sa propre valeur.

Purification.

 

Groupe 5 : LE SOUCI EXCESSIF DU BIEN ÊTRE D’AUTRUI

 

  • VERVEINE :

Personne charismatique, énergique, qui a des opinions fermes et qui veut rallier les autres à ses opinions. Elle veut sauver tout le monde et dépense beaucoup d’énergie sans trop de résultats.

Leur excès d’enthousiasme peut conduire à une forme de rigidité, à l’extrémisme et au fanatisme.

– Cet élixir développe la tolérance, la patience et l’ouverture d’esprit afin de prendre conscience de l’opinion des autres et la respecter. Permet de canaliser son enthousiasme, de se mettre des limites et de connaître ses limites.

Modération, tolérance.

 

  • VIGNE :

Personne sûre d’elle-même, autoritaire et égoïste qui manifeste un désir excessif, souvent inconscient, de diriger les autres. Graine de « petit chef », elle veut que tout soit fait comme elle le veut. Si elle lutte pour la survie, elle sera vainqueur.

– La fleur de vigne permet d’utiliser ses qualités de « leader » de manière constructive en les plaçant au service des autres plutôt qu’au profit d’une domination des autres. Plus de maîtrise d’elle même, elle pourra tirer les autres vers le haut, leur montrant la voie sans l’imposer. C’est un élixir qui favorise l’empathie et la générosité.

Service, respect d’autrui.

 

 

  • HÊTRE:

Personnes critiques, tatillonnes, arrogantes, intolérantes, très sensibles à leur environnement dont elles ne voient que le côté négatif et qui recherchent sans cesse la perfection dans le moindre détail.

Ont tendance à repousser les autres, à s’imposer. Toujours quelque chose à redire, elles n’ont jamais tort. Se sont construit un système de valeur dans lequel elles se placent en haut mais au fond d’elles même, ont une mauvaise estime d’elles.

– Élixir de la tolérance, il développe la sensibilité envers autrui ainsi que l’humilité. Il aide la personne à retrouver la joie de vivre et à prendre conscience des aspects positifs de son environnement.

Tolérance, acceptation des autres.

 

  • CHICORÉE :

Personne trop possessive, égoïste qui a besoin de contrôler ou de diriger ceux qui l’entourent. Se sert des sentiments pour culpabiliser l’autre. A besoin d’attention ou de reconnaissance permanente, cherchant à monopoliser l’attention.

– Permet de développer l’altruisme, la capacité d’aimer et de se dévouer aux autres.

Amour désintéressé.

 

  • EAU DE ROCHE :

Recommandé aux personnes très strictes, au caractère rigide et rigoureux, qui se privent et se répriment. Avides de perfection, souvent d’une stricte moralité, elles ont tendance à être idéalistes et souffrir d’une discipline trop rigoureuse. Veulent être exemplaires, dures avec elles-mêmes.

– Adaptation et capacité à se prendre moins au sérieux. Permet l’ouverture vers une discipline plus juste, plus mesurée et équilibrée.

Fluidité et joie de vivre.

Compréhension, largesse d’esprit.

 

Groupe 6 : LE MANQUE D’INTÉRÊT POUR LE PRÉSENT

 

  • CLÉMATITE :

Absence, rêverie, inattention. Personnalité souvent maladroite et peu présente.

Elle vit dans le futur, manque de concentration et parfois même de vitalité. Souvent dans la lune, elle n’a pas toujours les pieds sur terre.

– Aide à maîtriser son imagination.

La clématite développe l’intérêt pour le moment présent et facilité la prise de responsabilité dans les gestes de la vie quotidienne. Elle favorise la créativité.

Présence

 

  • CHÈVREFEUILLE:

Très attaché au passé et à ses souvenirs, c’est un être qui vit dans la nostalgie. Plongé dans sa mémoire, il a souvent des regrets par rapport au passé et désire échapper au présent.

– Vivre le moment présent.

Le chèvrefeuille aide à développer la capacité à vivre le moment présent, dans l’ici et maintenant, en utilisant le passé comme richesse.

Laisse l’âme évoluer.

Agir au présent.

 

  • ÉGLANTIER :

Passivité et résignation. Recommandé aux personnes qui ont perdu tout intérêt à ce qui se passe dans leur vie, fatalistes et résignées. Démotivées, elles subissent la vie.

– L’églantier développe l’enthousiasme et apporte l’envie de s’impliquer activement dans la vie. Conseillé dans les situations d’apathie et des passivité pour redonner l’envie de bouger et la joie vivre.

Motivation, vitalité.

 

  • OLIVIER:

Conseillé aux personnes qui ont trop donné d’elles-mêmes et qui ont épuisé toute leur énergie (excès de soucis, surmenage, épreuves), se disant « au bout du rouleau ». Ne trouve même plus l’énergie nécessaire pour s’endormir.

– Plante du nouveau départ, du ressourcement, elle facilité la récupération sans gaspillage d’énergie. Apaise l’esprit, fortifie le corps et redonne goût à la vie.

Régénération, vitalité.

 

  • MARRONNIER BLANC :

Pour les personnes qui n’arrivent pas à mettre leur esprit au repos et qui souffrent de pensées persistantes et obsessionnelles. N’arrivent pas à trouver le sommeil.

– Le marronnier blanc brise les schémas mentaux basés sur ces pensées répétitives et calme le bavardage mental. C’est un élixir qui facilite la concentration et autorise le développement des facultés créatives et intuitives.

Clarté mentale, tranquillité d’esprit.

 

  • MOUTARDE:

Conseillée aux personnes qui souffrent d’un sentiment soudain de tristesse et de mélancolie, sans cause connue, qui leur donne l’impression d’être incomprises et seules au monde.

Peut basculer tout à coup de la joie à la tristesse.

 – Grand principe de gaité, la moutarde dissipe la morosité et le désespoir et aide la personne à comprendre le sens des problèmes qu’elle rencontre.

Clarté d’esprit, sérénité, stabilité.

 

  • BOURGEON DE MARRONNIER :

Répète souvent les mêmes erreurs.

État de jeunesse, lorsque l’on n’intègre pas les leçons de vie (disque rayé)

A du mal à intégrer et doit apprendre à chaque fois les mêmes choses. Toujours dans la discussion.

– Permet de tirer profit des expériences passées et de sortir des schémas répétitifs en offrant une meilleure compréhension des choses et des évènements t une finesse d’analyse plus grande. Il développe l’attention et l’observation face aux expériences vécues.

Compréhension, attention.

 

Groupe 7 : L’INCERTITUDE ET LE DÉCOURAGEMENT

 

  • PLUMBAGO / CERATO :

Conseillé à ceux qui doutent de leurs capacités, qui n’ont pas confiance dans leur intuition ni le courage de leurs convictions et qui laissent le contrôle de leur vie aux autres à qui ils demandent toujours leur avis.

Ont parfois du mal à formuler clairement leurs pensées.

– Cette fleur aide à reconnaître le savoir inné et à développer la capacité de discernement et de jugement personnel, pour affirmer son individualité face aux autres. Évite l’éparpillement, permet de se recentrer intérieurement et amène beaucoup de tranquillité.

Confiance en soi, intuition.

 

  • SCLÉRANTUS / ALÈNE :

Conseillé aux personnes qui manquent de constance dans leurs actes et qui sont incapables de prendre une décision lorsqu’elles sont placées entre deux choix.

 – Scléranthus facilite la prise de décision avec clarté et détermination et apporte l’équilibre lorsque l’on navigue en permanence entre deux polarités. Il permet de prendre de la distance pour aborder les situations dans leur globalité et agir avec discernement.

Equilibre, stabilité et détermination.

 

  • GENTIANE:

Pour les personnes enclins au découragement, à la tristesse, au scepticisme et qui doutent d’eux mêmes, après un échec ou un obstacle sur leur route.

– Elle apporte courage, foi, optimisme et persévérance pour faire face à toutes les situations et reprendre sa vie en mains.

Détermination, courage, persévérance.

 

  • AJONC :

 Résignation, désespoir suite à une série d’échecs ou de déceptions.

Pour ceux qui ont abandonné tout désirs d’améliorer leurs conditions.

– Pour aller de l’avant et faire face aux difficultés. Redonne espoir et optimisme.

Espoir, force de volonté.

 

  • CHARME :

Difficultés à se lancer dans l’action, à faire face aux tâches quotidiennes, manque d’entrain, épuisé avant de commencer.

– Le charme agit comme un « starter » pour se mettre en marche, entreprendre et se mettre en action.

Vitalité, vivacité d’esprit.

 

  • FOLLE AVOINE :

Insatisfaction de quelqu’un qui part dans tous les sens. Recommandé pour les personnes qui ne savent as quelle direction suivre.

Souvent des personnes brillantes qui n’osent pas faire les choses à fond par peur de se tromper. Ont une ambition non définie ou n’arrivent pas à réaliser par manque de détermination ou de volonté. Elles manifestent de l’ennui et de l’insatisfaction face à un manque de but précis dans la vie.

– La folle avoine aide à discerner et exprimer sa propre vocation, à avoir confiance en ses propres choix et à garder son cap.

La fleur de l’affirmation de soi. Permet de se recentrer.

Discernement des capacités et définition des objectifs à suivre.

 

Nota Bene :

Cette technique vibratoire n’est pas d’une discipline médicale scientifique, mais une approche énergétique, qui n’est pas reconnue par la médecine. Demandez conseil à votre thérapeute ou votre pharmacien.

Prenez votre santé en main !

Noémie Vega

Naturopathe

METS DE L’HUILE

les-huiles-vegetales

Depuis un certain nombre d’années, tous les magazines, font la chasse aux graisses à l’instar des sorcières au Moyen Age.

Les gros titres, surtout durant l’été, nous rappellent ô combien pour être une bombe, il faut bannir les corps gras.

Entre frénésie et prosélytisme, on se demande alors, si tous les lipides doivent être éliminés.

Bien sûr que non, certains acides gras sont mêmes essentiels au bon fonctionnement de notre organisme et c’est ce que nous allons voir.

Tout d’abord, c’est quoi des lipides ?

Le mot lipide vient du grec « lipos » qui signifie « gras », c’est donc pour cela que dans le langage courant on parle de « graisse ».

Aux côtés des protéines et des glucides, les lipides sont des nutriments qui fournissent de l’énergie et qu’on appelle « macronutriments ».

Ces lipides sont essentiels à notre organisme puisque la membrane de nos cellules en est composée et que plus de 55% du poids sec de notre cerveau est constitué de graisse.

Ils jouent donc différents rôles :

  • Énergétique ; en stockant et fournissant l’énergie
  • Structural; en formant les membranes cellulaires (phospholipides + cholestérol forment une bi-couche lipidique) et en assurant leur fluidité
  • Fonctionnel; en synthétisant des médiateurs intercellulaires et des messagers, les hormones, qui régulent les fonctions de l’organisme, l’expression des gènes, la transmission des signaux et en servant de transporteurs aux vitamines liposolubles (A, D, E, K)

Malgré tout, les lipides ont souvent une image très négative, liée au rôle qu’ils jouent dans l’apparition de certaines maladies comme l’obésité ou les AVC.

C’est pour cela que la qualité des lipides et donc des huiles et autres corps gras que nous utilisons et consommons est primordiale.

 

Alors quelles huiles utiliser ?

Aux acides gras saturés on va préférer les insaturés, alors finies les tartines de saindoux le matin !

Les Acides gras saturés sont présents surtout dans les graisses animales mais aussi dans certaines graisses végétales comme l’huile de palme, de coco ou l’huile de coprah.
On les reconnaît car ils sont solides à température ambiante et figent complètement avec le froid.

Moins fragile que les acides gras insaturés, ils supportent mieux la chaleur de la cuisson mais consommés en excès ils deviennent pernicieux et augmentent le risque d’hypertension, de maladies cardiovasculaires et la synthèse de mauvais cholestérol.

Les acides gras insaturés sont quant à eux, surtout présents dans le règne végétal mais aussi dans les poissons gras. Ils sont liquides a température ambiante et ne figent pas avec le froid.

Pourquoi ? Car leur structure moléculaire est beaucoup plus fluide, plus souple que celle des saturés, et donc ils font le bonheur de nos cellules qui ont besoin de cette grande souplesse.

On a deux types d’acides gras insaturés :

  •  Les mono-insaturés, avec les oméga 9, qui supportent relativement bien la cuisson. On retrouve les omégas 9 dans l’huile d’olive, de noix, dans l’avocat ou encore les arachides.
  • Les poly-insaturés sont la fine fleur des acides gras, la crème de la crème des lipides. Ils sont essentiels à notre bonne santé. Dans cette famille on retrouve les oméga 3 et les oméga 6 avec  l’huile de colza, d’amandes, de noisettes, l’huile de noix, l’huile de lin et de sésame.
  • Précaution d’emploi :
  • Ces huiles doivent être issue d’une culture respectueuse de l’environnement, obtenue par première pression a froid et consommées crues.
  • Elles ne doivent pas être chauffées car la cuisson, modifie leur forme moléculaire en les faisant passer d’une forme CIS à une forme TRANS.

Quésaco ?

La forme CIS est la forme moléculaire présente dans la nature et est naturellement reconnue par notre organisme alors que la forme TRANS est issue d’une transformation   « artificielle » résultant de la cuisson ou d’un procédé industriel et n’est pas acceptée par notre organisme. (On en retrouve dans les produits manufacturés comme les viennoiseries, plats cuisinés, biscuits, les huiles hydrogénées, etc)

Les acides gras TRANS sont donc à bannir car néfaste pour notre santé.

Faites donc la part belle aux bonnes huiles et attention aux graisses saturées.

Dans la vie tout est question d’équilibre, de justesse mais aussi de plaisir alors allez y gaiement avec les lipides « d’assaisonnement » et n’hésitez pas à mélanger vos huiles dans vos sauces (ex : olive-colza) pour plus de bienfaits et de saveurs.

Et pour les accros à la tartine de beurre du petit deg’, préférez un bon beurre fermier au lait cru sur un pain à la farine bio et levain naturel.

Et comme le disait le « grand prophète » Regg’lyss : Mets de l’huile petit homme dans la vie, il faut que ça glisse ….

                                                                                                                                                            Noémie Vega

Naturopathe